Noël 2018 : un micro racer sous stéroïdes

Toujours dans la série noël, après vous avoir parlé de mon chassis racer open-source, je vais vous presenter la machine que je vous recommande le plus chaudement en ce mois de décembre 2018. Il y’a d’autres « Whoops » brushless interessants dont je vous parlerai tout en bas de l’article.

Il s’agit maintenant d’un classique, disponible depuis 2-3 mois à présent, j’ai nommé le BetaFPV 75X 2S. Il y’a bien evidemment tout un tas de raisons qui me font préférer cette machine aux autres 🙂

Continuer la lecture de « Noël 2018 : un micro racer sous stéroïdes »

FPV Racer 5 pouces : composants et montage du G2

Je vous avais parlé, dans l’article précédent, du chassis course que j’ai conçu et fait découper. Il est temps de passer au montage du premier prototype.

C’est parti ! Continuer la lecture de « FPV Racer 5 pouces : composants et montage du G2 »

Noël 2017 : mon montage 5 pouces de noël

Toujours dans la série noël 2017 et après vous avoir présenté une jolie machine pour débuter et un joli mini-drone il est temps de vous parler de mon montage à moi.

En effet, j’ai décidé de me faire plaisir avec une machine de freestyle basée sur un cadre qui me tente depuis des mois. Je vais vous détailler tout ça ci-dessous.

Continuer la lecture de « Noël 2017 : mon montage 5 pouces de noël »

Quad 250 : (0) fabriquer un quad de course, liste des composants

Je vous avais présenté il y’a quelque temps mon cadre DIY 250. J’en étais très content mais  il souffrait quand même de défauts inhérents aux montages vite faits : assez peu de réflexion et de modularité, imprécisions dans le montage, etc.

Bref, j’avais envie de le remonter avec un vrai cadre 250. Après un peu de recherche sur les sites qui vont bien j’ai jeté mon dévolu sur un joli cadre en carbone. Le Emax Nighthawk 250 acheté chez Aliexpress en version « pure carbone », 42$ :

the-new-EMAX-Nighthawk-250-PRO-quadcopter-frame-FPV-through-drones-mini-frame-Unassembled

Rapidement reçu il est livré avec un jeu d’hélices et guide de montage. L’usinage est de bonne qualité. Il me semble plutôt bien conçu et permet de monter pas mal de choses sans se compliquer la vie.

Voici les quelques photos d’assemblage de la chose.

Il me reste maintenant à transférer l’électronique de mon montage DIY sur ce nouveau cadre.

Pour la liste de ce qui va aller dessus (edité mars 2016) :

Remarque : la liste finale des pièces (montage fini) est disponible ici.

Il vous faut aussi une télécommande, un chargeur de batterie.

Au programme de cette série :

Bon, on attaque le montage des moteurs, ESC et alimentation ?