Mini drone 130mm : (2) Montage moteurs, ESC et améliorations

Bon, il est temps de reprendre ce montage de mini drone 130mm laissé en souffrance depuis 2 mois. La raison tient à des péripéties logistiques. En effet les moteurs commandés à l’origine (des DYS BE1104 7000Kv) ne sont jamais arrivés.

Perte de temps donc mais cela m’a permis de réfléchir un peu plus au montage et faire quelques adaptations par rapport à ce qu’on a vu dans l’article précédent.

Il est temps à présent de passer en revue la fin du montage et les changements que j’ai effectué.

1. Récepteur 2.4 GHz

Dans la première partie du montage j’avais installé un récepteur FrSky D4R-II. Comme j’en ai eu besoin pour un autre montage entre temps j’ai installé un récepteur FrSky XSR à la place.

Le XSR est plus moderne et plus compact. Il offre 16 canaux numériques en SBUS, la télémétrie via Smart Port et il pèse un peu moins que le D4R-II.

Je me suis inspiré de quelques montages vus sur internet et j’ai installé le récepteur sous le contrôleur de vol. Je trouve que ça rend le montage plus propre.

J’ai réalisé cette étape en tout premier car c’est plus simple et on est pas gênés par les moteurs et les ESC.

raccordement en SBUS
raccordement en SBUS, en bas

La partie télémétrie est un peu plus subtile. Smart Port est en mode half-duplex. On va simplement raccorder le fil S.Port au Tx et au Rx de l’UART2. Auparavant on avait uniquement un fil sur le RX du port série. Cet article d’Oscar Liang explique comment raccorder la télémétrie en Smart Port plus en détail.

Le fil jaune correspondant au S.Port. Le fil vert (CPPM) est inutile ici, je l’ai enlevé.

Le S.Port est raccordé simultanément sur le TX et RX du port série UART2.

Vue coté port série UART2.

Une fois l’ensemble contrôleur de vol + XSR remis en place on ne voit presque plus rien. Seules les deux antennes dépassent 🙂

PS : il faut penser à faire le binding avec la télécommande avant de tout remettre en place sinon difficile d’appuyer sur le bouton « bind ».

2. Moteurs et ESC

J’ai opté pour des moteurs DYS BX1306 4000Kv en remplacement des 1104 qui ne sont jamais arrivés.

Ils offrent environ 100g de poussée en plus au détriment du poids (12g par moteurs contre 6g pour les 1104).

Le montage des moteurs et des ESC Littlebee 20A ne pose pas de problème. Les fils silicone des moteurs, une fois ajustés à la bonne taille, se soudent très rapidement.

Les ESC ont pile la bonne taille pour être fixés sur les bras du cadre Grasshopper 130mm.

Les ESC sont soudés directement au contrôleur de vol HGLRC F3 V3.1. C’est un peu acrobatique mais pas si compliqué que cela et il y’a parfaitement la place. Il faut bien prendre son temps pour passer correctement les fils et les couper au plus court.

3. Caméra AIO : remplacement de l’antenne

Suis content de l’ensemble caméra + transmetteur FPV Eachine MC-02 mais je n’étais vraiment plus convaincu par l’antenne cloverleaf fournie. J’avais réussi à la caser mais elle gênait l’installation de la batterie.

J’en ai  donc profité pour la remplacer par un pigtail vers RP-SMA femelle afin de fixer une antenne à l’arrière du cadre.

Et voila, c’est bien plus propre et cela permet de fixer différents types d’antennes selon le besoin.

Conclusion

Voici un petit tour du montage finalisé.

J’ai ajouté des patins en mousse que j’avais en rab de mon QAV-R 180 en guise de train d’atterrissage. J’ai installé de belles hélices quadripales 3030,  c’est la taille maximale qu’on peut installer sur ce chassis.

Ce strap de batterie est trop long, difficile de le fermer. Je l’ai remplacé par une version plus courte et plus fine que j’ai eu avec ma caméra Runcam2 HD.

Vue de l’antenne FPV déportée à l’arrière.

Par contre, une des choses qui a dérapé sur ce montage c’est le poids final. Je ciblais un montage qui fasse 100g sans la batterie or là je suis à 156 grammes. C’est le drame.

Cela s’explique par des moteurs plus lourds, l’emploi du pigtail et antenne FPV essentiellement.

Le poids total avec batterie (AUW) est de 203 grammes.

Les 50g en plus ne sont pas un problème vu la poussée qu’on a en reserve. On a toujours un rapport poids/puissance très favorable.

Il reste plus qu’a faire la configuration sous BetaFlight et faire voler ce joli petit engin. À suivre donc.

 

2 réponses sur “Mini drone 130mm : (2) Montage moteurs, ESC et améliorations”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.