Realacc X6R 250mm : Composants et montage

Si vous avez suivi ce blog vous avez remarqué que mes derniers montages étaient de plus en plus petits. Pourquoi un retour au grand format 250 mm alors me demanderez vous ?

Pour plusieurs raisons. J’ai passé pas mal de temps sur le Tiny Whoop, sur l’Aurora 90 et le Grasshopper 130 et je me suis rendu compte que je préférais voler avec des formats plus grands en fait. C’est plus puissant et maniable, on peut mettre une caméra HD, etc.

L’autre raison est que mon 250 précédent, le Emax NightHawk 250 était vraiment sous dimensionné (ESC 12A) et certains points plutôt mal conçus (notamment le système FPV avec un minimOSD et des fils dans tous les sens).

Bon, j’avais aussi envie de tester le contrôleur de vol Betaflight F3 et j’avais pas sur quoi le monter mais chuuuut :).

Voici rapidement les composants que j’ai choisi pour ce montage et quelques vues rapides de la progression. Je vous donne la liste complète des composants et prix tout en bas.

Cadre : Realacc X6R

Le format me plaît. Il est bien conçu et robuste mais fourni sans notice de montage. Il faut un peu se casser la tête au début pour comprendre comment on va assembler la chose.

Contrôleur de vol : Betaflight F3

Le Betaflight F3 est un contrôleur tout-en-un conçu, vous l’aurez deviné, pour Betaflight. Il est fabriqué par FPV Model en étroite collaboration avec Boris B, fondateur de Betaflight.

Il permet en principe d’utiliser toutes les fonctionnalités présentes dans Betaflight.

Le montage s’avère assez délicat, les trous sont très rapprochés et la soudure est peu évidente parfois. On soude des deux cotés de la carte ce qui oblige à bien préparer son montage.

Moteurs et ESCs : DYS Fire 2300 Kv et Racerstar RS40A

Bon, objectivement ce montage ne devrait pas trop avoir de problèmes de puissance.

Les moteurs fournissent environ 1,4 Kg de poussée chacun dans ma configuration et les ESC sont largement capables de gérer. Les ESC supportent DSHot 600 et tournent sous BLHeli_S.

FPV, Récepteur de télécommande, accessoires

J’ai opté pour un récepteur FrSky XSR que j’avais déjà. Il est utilisé en SBUS et télémétrie Smart Port. Il est fixé à l’arrière, derriere le contrôleur de vol.

Pour le FPV j’utilise un émetteur Skyzone TS5823S 40Ch 200mW. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, j’ai installé celui-ci sur la plaque supérieure du chassis.

J’ai fait un montage plus simple cette fois-ci, sans pigtail et sans utiliser l’emplacement pour connecteur antenne à l’arrière. Le but étant que le montage ait une meilleure résistance en cas de crash.

Le sélecteur de canaux est accessible via un des trous de la plaque.

La caméra sera une Runcam Swift 2 pas encore reçue. Pour alimenter le FPV j’ai ajouté un petit module de conversion DC-DC 12V (Diatone). Celui-ci permet de convertir la tension de la batterie en 12V. En effet, le contrôleur Betaflight dispose seulement d’un BEC 5V. On peut alimenter le FPV en 5V ou en VBAT.

Je voulais aussi avoir plus de leds afin de bien voir en vol l’orientation. J’ai fixé des leds 5V RVB sur les 4 bras.

Elles sont alimentées avec un câblage custom qui part depuis un 5V/GND non utilisé sur le contrôleur de vol (le connecteur PPM en l’occurence). La couleur se règle via un petit dipswitch qui permet de choisir entre rouge, vert ou bleu.

J’ai également installé un module led + buzzer Matek à l’arrière qui lui sera configuré depuis Betaflight pour indiquer si les moteurs sont armés, s’il y’a un warning, etc.

Batteries

Comme le NightHawk avait été conçu pour des batteries 3S j’ai également changé les batteries. J’ai opté pour les excellentes Infinity Graphene 4S 1500 mAh 70C. Les avis divers sont très bons, meilleurs que pour la version 90C de ces batteries (Race Spec).

Récapitulatif des composants

Total :

  • 318,90€ (après conversion en euro au cours du jour).
  • 599,38g (sans la Runcam 2 HD, ajouter 50g).

J’ai fait mes petits calculs, la durée de vol devrait être aux alentours de 7 minutes avec une caméra HD dessus. C’est correct, à voir dans la réalité. 🙂

Et le NightHawk 250 ?

Rien ne se perd, tout se transforme. Le coeur de cet engin (cadre, moteurs, caméra, batteries) à trouvé un nouveau papa qui va en faire un super quad à nouveau.

 

2 réponses sur “Realacc X6R 250mm : Composants et montage”

Laisser un commentaire